QUAND LE CONJOINT DEVIENT AUXILIAIRE DE VIE…

Blog de cedcontrelasla :Cédric contre la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), QUAND LE CONJOINT DEVIENT AUXILIAIRE DE VIE…

Blog de cedcontrelasla : Cédric contre la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), QUAND LE CONJOINT DEVIENT AUXILIAIRE DE VIE…

 

Publié le dimanche 22 mai 2011http://memorix.sdv.fr/5/lunion.presse.fr/home/1487375908/Position1/SDVG_LU/default/empty.gif/57374c545855307059516b41446d4c38?rubrique=Autres_Actus&

Hélène Brandao a cessé de travailler pour se consacrer à son mari, Paulo, atteint de la maladie de Charcot. Une pathologie qui paralyse un peu plus chaque jour, jusqu'à la mort, inéluctable.
La maison est lumineuse, fleurie, la vie y est gaie. Paulo l'a conçue dès qu'il s'est su atteint de SLA, un sigle qui sonne comme un glas : sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot, qui consume à petit feu.
D'abord un déambulateur, puis un fauteuil roulant, jusqu'à l'alitement au côté du respirateur artificiel. Paulo a dessiné ses plans : les trois enfants à l'étage, les parents au rez-de-chaussée du pavillon de Tinqueux, dans la Marne. Ainsi, quand la porte s'ouvre sur le grand salon blanc, le choc est colossal. A cause du lit, de l'appareil pour la survie et du beau sourire d'un homme tétraplégique qui devine sa fin proche.
Paulo a 42 ans ; il en avait 35 « quand c'est arrivé ». La première alerte s'est manifestée lors d'un match de foot à l'été 2003 : il est tombé seul ; les copains se sont moqués. Il a maudit cette soudaine fatigue l'obligeant, lui l'ingénieur de la banque Natixis aux horaires élastiques, à se reposer souvent. Puis sont apparues les crampes, les soubresauts musculaires, l'angoisse jusqu'au diagnostic. « Paulo a eu la mauvaise idée d'aller sur Internet, précise sa femme Hélène, donc il a compris. » « J'ai réalisé que mon existence se terminerait dans une prison sans barreaux », écrit-il à l'aide d'une puce reliant un muscle du front à un ordinateur. Il ne bouge plus, ne parle plus, se nourrit par sonde. Mais ses fonctions sensorielles sont intactes. Une souffrance supplémentaire : un aoûtat le démange, le fume du café le fait saliver. Pour partager ses sentiments, restent ses lèvres qui sourient et ses yeux. « Quand tout sera bloqué, je partirai ».
En dépit du calvaire, il est heureux de voir grandir Julie, Mathieu, Pauline, respectivement âgés de 13, 11 et 9 ans, et de profiter à temps complet d'Hélène, sa femme originaire des Pays-Bas. Là-bas, l'invalidité est une simple différence, comme une peau plus foncée. Elle ne s'est donc posé aucune question : « J'avais un travail passionnant mais il était impossible que j'abandonne mon mari. Une auxiliaire de vie vient chaque mardi, les autres jours je m'occupe de tout, sauf des soins dont se chargent David Leclerc et Jocelyne Aspect, ses infirmiers. On a beaucoup de chance : la politique sociale de Natixis est sensationnelle, Paulo perçoit son salaire, on bénéficie des avantages, le patron prend des nouvelles, les collègues viennent parler boulot... Du coup, libérés des soucis financiers, on peut voyager, sortir, y compris au cinéma. »
Paulo boursicote, correspond par mails ou sur Facebook, écrit un livre, aide aux devoirs et rouspète grâce à des phrases enregistrées. Les filles nettoient le respirateur, « un geste normal, sauf pour Mathieu qui souffre de la situation ». En revanche, il s'investit à fond dans l'association créée par Hélène (*), surtout quand sont organisées des soirées en faveur de la recherche sur la maladie. « L'engagement donne la possibilité de s'unir et de préserver des valeurs de vie », indique Paulo. Il apprécie ces fêtes, autant que ses vacances en village club : « Cela me rend un rôle social et une vie plus ou moins satisfaisante. »
* Guérir sinon vivre, 15 rue Jean-Nicolas Sureau, 51430 Tinqueux. Tel : 03.26.09.27.49, www.guerirsinonvivre.com l'union et Natixis sont partenaires de l'association.

Source : http://www.lunion.presse.fr//article/quand-le-conjoint-devient-auxiliaire-de-vie

amyotrophique, Brandao, charcot, conjoint, guérir sinon vivre, latérale, sclérose, sla

vendredi 27 mai 2011 14:12 , dans On en parle...



1 Fan

Aucun commentaire pour l'article: QUAND LE CONJOINT DEVIENT AUXILIAIRE DE VIE…



Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.211.79.241) pour vous identifier.     



fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à cedcontrelasla

Vous devez être connecté pour ajouter cedcontrelasla à vos amis

 
Créer un blog